Mairie de Ladevèze-Rivière

Lien flus RSS
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière
  • Vue de Ladevèze Rivière

Agenda

Juillet 2017
lumamejevesadi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Patrimoine

L'église Saint-Laurent

Initialement édifiée entre le 12ème et le 13ème siècle, l’église St-Laurent de Theus s’élevait sur le territoire de La Devèze, seule commune de France composée de 5 paroisses, à proximité de 4 autres églises (St-André de Bagues, La Madeleine, St-Pierre et Castets). En 1827, le conseil de fabrique de l’église St-Laurent de Theus prit la décision de construire une nouvelle église en remplacement de l’existante devenue trop petite et dont l’état de délabrement mettait en péril la sécurité des fidèles. Pour mener à bien ce projet, il fut finalement convenu de déplacer « purement et simplement » l’édifice 500 mètres plus loin, sur un terrain généreusement offert par un administré, solution qui présentait l’avantage de diminuer les frais de construction, C’est ainsi que débuta, fin 1828, la démolition puis la reconstruction, pierre par pierre, de l’église St-Laurent de Theus dont le transport des matériaux entre les 2 lieux fut assuré par les habitants de la commune eux-mêmes. Le 03 avril 1831, la première messe fut célébrée dans la nouvelle église que purent alors peu à peu se ré-approprier les fidèles, une partie annexe de l’édifice abritant l’école des garçons et les conseils municipaux jusqu’en 1881, date de construction de la Maison Commune.

Plusieurs appels à la générosité publique, en numéraire ou en nature, furent également lancés, de 1830 à 1854, par le Conseil de Fabrique de St-Laurent de Theus, que ce soit pour l’achat de matériaux complémentaires, pour la refonte puis l’acquisition des 3 cloches encore existantes aujourd’hui et même pour l’installation du perron ou du nettoyage des abords des murs.

L’Eglise St-Laurent de Theus, qui domine fièrement aujourd’hui au cœur de la commune de Ladevèze-Rivière, est ainsi le fruit de l’élan des habitants du  village tout entier qui, malgré le peu de moyens dont ils disposaient, ont su se mobiliser et se rassembler afin de sauver ce lieu de culte riche d’Histoire.

        

    

 

 L'église Saint André

 

L’église Saint-André de Bagues est située à flanc de coteau sur la commune de Ladevèze-Rivière, non loin de l’église Sainte-Marie Magdeleine, son annexe en 1783.
De fondation romane (édifiée au cours du 12ème siècle par les seigneurs de Rive-Haute), elle est orientée et appartient au type VII de Mesplé : nef unique et abside semi-circulaire à contreforts non axiaux. Longue de 16,20 m, large de 5 m, son clocher, de forme plate, est surmonté d’une croix de 10 m de haut sur 5 m de large et est doté de 2 cloches acquises après la Révolution française.
Un porche, soutenu par sept colonnes de pierre et au sol carrelé de briques, y a été adjoint sur le côté sud de l’édifice en 1813 (en remplacement de l’ancien qui tombait en ruine) et surplombe l’entrée principale de l’édifice.
Le mur côté sud est revêtu de fresques anciennes, dont l’origine semble remonter au 15ème ou 16ème siècle. La mise à jour n’a été que partielle pour éviter une quelconque détérioration.
Sur le côté nord de l’église, une salle contigüe au mur a fait office de longues années de salle de réunion de la fabrique et du conseil municipal, jusqu’en 1831, année à partir de laquelle les réunions de ce dernier ont eu lieu au quartier de Saint-Laurent, au sein du deuxième édifice religieux de la commune.
Une porte de communication vers la nef de l’église, côté nord, existe toujours (reprise par un dénommé Dupuy en 1768 comme en atteste la gravure sur le linteau droit de cette ouverture), témoignage de la présence d’une cagoterie sur la paroisse de Saint-André au 17ème siècle. En effet, ce portail leur était autrefois destiné et était utilisé par une douzaine de famille de lépreux regroupées sur la commune de La Devèze, ente l’actuelle route départementale et l’église Saint-André de Bagues.
Les vitraux actuels datent tous de 1911 et ont été financés grâce aux dons reçus des fidèles. On y retrouve le blason de la commune de La Devèze (écu représentant un agneau pashat d’argent passant, ayant la tête contournée, portant la croix d’or où pend une banderole d’azur chargée d’une croix d’argent).
Derrière l’autel de marbre blanc, sous la petite fenêtre archivoltée de l’abside [Annexe 2 – Photo 2] dont l’architecture particulière révèle une nouvelle fois le style roman de la moitié du XIIème siècle, on peut découvrir un chrisme gravé à même la pierre par les bâtisseurs . Au sol, sur la droite de l’autel, une marche a été curieusement édifiée avec une partie, semble-t-il de l’ancien portail de cette église.

A l’entrée du sanctuaire, une grande plaque au sol, gravée, recouvre le tombeau de Jean-Pierre Lanusse, natif de Saint-André et curé de cette paroisse, enseveli ici vers 1835.
Les murs du choeur, d’après la monographie rédigée en 1888 par l’abbé Cazauran1, étaient, jusqu’à la restauration intérieure de l’église début 20ème siècle, ornés de fresques réalisées vers 1851 par Chavauty, peintre itinérant originaire du Piémont de Sardaigne.
La chapelle latérale, dédiée à Sainte-Marie, était également ornée de fresques sur son mur nord (aujourd’hui en partie recouvert par un enduit).


L’église de Saint-André de Bagues possédait une riche collection de quatorze petits tableaux, de l’école espagnole, peints sur bois (coeur de chêne) dans la seconde moitié du 18ème siècle, représentant diverses scènes de la vie de la Sainte-Vierge. La plupart de ces tableaux ont aujourd’hui disparu et les trois panneaux préservés ont été classés sur la liste des monuments historiques le 04 septembre 1987.

  

       

   

 

Le lavoir de  Saint-André

 

 

 

La croix de Saint-André

 

 

  

Le lavoir de Saint-Laurent restauré